Zoom sur l'assainissement d'une maison

Zoom sur l’assainissement d’une maison

L’assainissement d’une maison commence par le recueil, le transport et le traitement des eaux usées. Les propriétaires d’une maison peuvent choisir entre l’assainissement collectif et l’assainissement individuel. Cependant, le choix est déterminé en fonction de l’endroit où se trouve l’habitation. Une maison qui se trouve dans une zone un peu isolée ne pourra pas être reliée à un réseau d’assainissement collectif.

L’assainissement d’une maison : la solution pour traiter les eaux usées

L’assainissement d’une maison figure parmi les travaux de gros œuvre. Il est nécessaire pour le traitement des eaux usées, c’est-à-dire les eaux ménagères (provenant de la salle de bains ou de la cuisine) et les eaux-vannes (provenant des WC), et non pas pour les eaux pluviales. Il existe deux manières de traiter les eaux usées : opter pour l’assainissement collectif ou l’assainissement individuel. Quoi qu’il en soit, le système d’assainissement d’une maison individuelle est déterminé en fonction du zonage d’assainissement, mis en place par le SPANC (service public d’assainissement non collectif). Outre l’identification des zones qui relèvent de l’assainissement collectif ou de l’assainissement individuel, il effectue également le contrôle, l’entretien et la réhabilitation de toutes les installations.

L’assainissement collectif d’une maison

L’assainissement collectif d’une maison individuelle permet de traiter les eaux usées grâce à un réseau d’épuration placé sous la voie publique ou tout-à-l’égout. Concrètement, ce réseau d’assainissement collectif se charge du recueil et du transport des eaux usées vers une station d’épuration. Et c’est cette dernière qui s’occupera ensuite de les traiter. Si un réseau d’assainissement collectif est disponible dans votre commune, les travaux liés à son raccordement seront à votre charge. Si votre maison se trouve à une hauteur moins élevée que celle du réseau, l’installation d’une pompe de relevage est nécessaire. Bien sûr, vous devez aussi l’entretenir et payer ses éventuels coûts de réparation.

L’assainissement individuel d’une maison

Généralement, l’assainissement individuel ou assainissement autonome concerne les maisons qui se situent sur une zone isolée. Contrairement au tout-à-l’égout, l’assainissement individuel ne nécessite pas le raccordement à un réseau collectif ; il s’effectue naturellement via la mise en place d’une fosse septique. À noter que ce dispositif de traitement des eaux usées doit être placé à une certaine distance de la maison. Mais avant d’entreprendre les travaux, il est nécessaire de demander au service public d’assainissement non collectif de réaliser une étude de sol. Cette opération a pour but la vérification de la capacité d’épuration et de la perméabilité de votre sol. Dans le cas où elles ne sont pas satisfaisantes, l’installation de la fosse septique ne sera pas autorisée.

Comment entretenir une fosse septique ?

Si vous avez mis en place une fosse septique dans votre sol pour assurer le traitement de vos eaux usées, il est nécessaire de l’entretenir régulièrement. Le bac à graisse, les canalisations et le préfiltre doivent être nettoyés souvent afin d’éviter que des déchets s’y collent. La fosse septique doit aussi souvent être vidangée. Visitez Echaf Equipement pour trouver une large gamme d’outillage qui pourra vous servir. Bien sûr, vous pouvez faire appel aux services d’un professionnel pour réaliser l’entretien de ce dispositif.

About the Author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *