Faire construire sa maison : le choix de l’architecte

Un architecte est un professionnel qui va prendre en charge la conception d’un projet d’habitat, suivant le budget et les besoins de la clientèle. L’architecte détermine les possibilités en matière de faisabilité.

 

Les recours obligatoire à un architecte

 

Faire appel à un architecte ou un professionnel agréé en architecture ne revêt un caractère obligatoire que dans le cadre d’une surface de plancher hors œuvre nette d’une superficie égale ou supérieure à 150m². La planification de la construction comprend 3 étapes. La 1ère étape consiste en la remise par l’architecte  d’un avant projet sommaire pour une meilleure définition du projet de construction. La 2ème étape est la livraison par le professionnel en architecture de l’avant projet définitif. Ce document inclut un plan d’intégration de la maison dans le site, un plan des différents niveaux, une estimation du coût des travaux, entre autres. L’avant-projet définitif fait l’objet d’une étude lors de la demande de permis de construire. Lors de la 3ème étape, l’architecte fournit un projet détaillé de construction. Cet ensemble comprend les plans, les coups et les élévations aussi qu’un calendrier indicatif des travaux par corps de métier. Ce document est destiné aux entreprises partenaires pour effectuer le devis.

 

Le domaine d’intervention de l’architecte

 

Le maître d’ouvrage ou celui qui commande les travaux doit déterminer la mission de l’architecte. Un architecte peut travailler du commencement à la finition du projet de construction, en passant par la conception des plans jusqu’à la réception des travaux. La mission peut revêtir plusieurs aspects suivant les consignes du maître d’ouvrage. La mission est complète pour des travaux exécutés dès le début du projet jusqu’à l’achèvement des travaux. La mission d’étude de projet implique pour l’architecte la conception du projet, la demande de permis de construire et la conception technique de la maison. La mission de demande de permis de construire permet à l’architecte d’établir la conception du projet et d’effectuer la demande de permis de construire.

 

Les honoraires de l’architecte

 

Les honoraires se négocient entre le maître d’ouvrage et l’architecte selon le coût de l’opération, les degrés de complexité du projet de construction ainsi que le type de mission. Dans le contrat, une marge de tolérance est incluse. Cette marge définit le montant estimé et le coût réel des travaux. En effet, si le coût effectif des travaux dépasse la marge, l’architecte revoit ses honoraires à la baisse. Les rémunérations comprennent plusieurs types. Il s’agit de la rémunération au forfait quand les missions de l’architecte et le projet de construction sont connus à l’avance. Cela a trait à la rémunération au pourcentage du coût des travaux quand les missions de l’architecte sont déterminées alors que le coût du projet de construction n’est pas encore précisé. Quand à la rémunération à la vacation horaire, elle s’applique quand les missions de l’architecte sont ponctuelles comme la consultation, la mission de conseil, entre autres.

 

Les domaines d’intervention de l’architecte

 

L’architecte peut prendre en charge la création du projet ou s’occuper uniquement de la conception des plans selon un projet préétabli. Selon les besoins du maître d’ouvrage, l’architecte peut déterminer un cahier des charges techniques, la sélection des entreprises chargées de la construction, la garantie du suivi de chantier ainsi que la livraison des travaux. Ses domaines de compétences concernent les locaux d’habitation, les locaux industriels, ou commerciaux, les ouvrages d’art comme les ponts, les constructions neuves, les rénovations, les extensions. Les clients de l’architecte sont joignables en direct par les porteurs de projet en cours d’une consultation. L’architecte peut aussi participer à des projets publics par le biais de concours, ou répondre à des appels d’offres publics ou privés.

 

Le contrat d’architecte

 

L’engagement de l’architecte envers sa clientèle se base sur un contrat. Le contrat intègre la nature des missions, leurs formes, leurs étendues et le montant de la rémunération. Il conseille aussi le client sur la base de propositions en tentant d’apporter une projection plus professionnel, plus dynamique à un projet afin de lui procurer une dimension différente, une approche plus créative. Responsable de ses missions, l’architecte est assuré contre les défauts de conception et de réalisation. Depuis 2016, la surface de 170m² initiale pour le plancher est de 150m² suivant la loi 2016-925 de juillet 2016. Le Conseil de l’ordre des Architectes détient la liste des architectes reconnus.

 

Quand vous faites appel à un architecte, réclamez les projets déjà réalisés. S’il a pour mission le suivi de chantier, il faut contrôler s’il effectue souvent cette tache en lui faisant établir un rapport de visite de chantier. A la réception finale des travaux, il faut vérifier l’apposition de vos réserves sur le procès-verbal. Les honoraires sont libres et peuvent être compris entre 5 à 12% du montant HT des travaux, suivant le type de mission. L’architecte peut exercer en tant que personne physique ou morale. Il peut aussi faire partie d’un cabinet ou exercer en tant que libéral, à moins de travailler dans le domaine public.

About the Author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *